30 Sep

Pourquoi la culture branchée fait-elle mal aux filles ?

La culture branchée mène les filles à se faire mal. Ces douleurs se manifestent sous plusieurs formes. Par ailleurs, elles se lancent dans des pratiques qui souvent elles ignorent les conséquences. Les tendances relatives au sexe sont particulièrement au centre de ce sujet. Voici pour vous quelques raisons de ces maux.

Un plongeon tête baisée vers l’inconnu

La plupart du temps, la culture branchée commence par l’inconnu. Quand une mode est lancée, les filles ne s’intéressent pas vraiment à savoir à quoi elle consiste. Elles sont juste influencées par le fait que ce soit branché.

Le BDSM est le meilleur exemple de culture branchée qui fait mal. Cette pratique considérée comme farfelue auparavant est devenue une mode. La promotion faite par leurs idoles a accéléré l’engouement autour de cette pratique sexuelle qui consiste à atteindre le plaisir par la torture.

Le triolisme est également une pratique branchée. Cependant, celle-ci peut engendrer plusieurs douleurs. Que ce soit physiquement ou psychologiquement. Le triolisme peut briser un couple, ce qui bien sûr fait très mal sur le long terme.

Branchées à tout prix

Le fait de vouloir être branchée à tout prix fait mal aux filles. Elles se lancent dans tout et n’importe quoi pour rester tendance. Par exemple, les relations anales font mal. Mais dès que cela est devenu une pratique branchée, celles qui ont refusé avant ont accepté de s’y essayer.

Ce n’est qu’une fois l’action accomplie qu’elles se rendent compte de ce qu’elles viennent de faire. Les jeunes filles perdent leur virginité sous l’influence de l’alcool ou de drogues. Cela ne fait pas mal physiquement. Cependant, le recul est douloureux quand on se rend compte que l’on a eu sa première fois avec un inconnu. À la base, c’était juste pour adhérer à la culture branchée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *